Le Balcon lyrics Roméo Et Juliette parole
Fiche de Le Balcon Roméo Et Juliette paroles
artiste
parole Le Balcon - Roméo Et Juliette lyrics
paroles ♪ Le Balcon ♪
Roméo et Juliette:

À quelle étoile, à quel Dieu,
Je dois cet amour dans ses yeux
Qui a voulu de là-haut
Que Juliette aime Roméo
À quelle étoile, à quel Dieu
Je dois cet amour dans ses yeux
Même si je dois payer le prix
D'un amour interdit
Pourquoi nos pères se haïssent
Et que la fille aime le fils
Ça doit bien faire rire, là-haut
Que Juliette aime Roméo

À quelle étoile, à quel Dieu
Je dois cet amour dans ses yeux
Que leur volonté soit faite
Car Roméo aime Juliette
S'il faut prier je prierais
S'il faut se battre, je me battrai
Mais pourquoi faut-il payer
Le droit de nous aimer

Et que nos pères se déchirent
Leurs enfants eux se désirent
On ne peut pas changer l'histoire
La nôtre commencera ce soir

Et tant pis si ça dérange
Qu'une pucelle aime un ange

À quelle étoile, à quel Dieu
Je dois cet amour dans ses yeux
Que leur volonté soit faite
Car Roméo aime Juliette
À quelle étoile, à quel Dieu
Je dois cet amour dans ses yeux
Ça doit bien faire rire là-haut
Que Juliette aime Roméo

Roméo... Roméo...
Je t'ai tellement rêvé
Je te cherche depuis si longtemps
Es-tu vraiment celui que j'attendais?
Mais je le suis
Prouve-le moi
Epouse-moi
Le mariage... Et à combien de filles avant moi
As-tu dis "épouse-moi" ?
Jamais ma Juliette, jamais
Écoute Roméo... Laisse la nuit mourir
Et demain, je t'enverrai ma nourrice.
Tu lui diras si tu veux toujours m'épouser?
Oh mais oui...
Demain... Demain.
Crédits paroles : et corrigées par paigebella, viccos, AmeStramGram1961
Commentaires
Postez une réaction pour Roméo Et Juliette - Le Balcon paroles
Nom/Pseudo
Commentaire
MP3 Télécharger sur iTunes
clip Roméo Et Juliette - Le Balcon video
MP3 Télécharger sur iTunes
Autres paroles de Roméo Et Juliette
Problème de connexion ?
Ouvrir un compte (gratuit)
Sélectionnez dans l'ordre suivant :
1| symbole en bas du téléviseur
2| symbole en bas de la maison
3| symbole en haut du casque
grid grid grid
grid grid grid
grid grid grid